M

o

n

s

t

r

e

s

 

d

e

 

D

n

D

Monstres de DnD : Le Mort de Chardoun

[ Retour au choix ]


 

Mort-de-Chardoun (Vient de l'encyclopédie Monstrueuse)
Mort-vivant de taille Moyenne

DV : 5d12 (32pv)
luit.: +0
VD : 6m. / 4c.
CA : 19 (+4 armure d'écailles, +5 naturel)
Att : Coup de poing +8 C. à C. ; marteau de guerre +8 C. à C. ; javelot +5 Att. à dist Dégâts : Coup de poing 1d6+3 ; marteau de guerre 1d8+3 ; javelot 1d6+3 Esp./All.: 1,50m. sur 1,50m. / 1,50m
AS : Coup final
Par : Mort-vivant
JS : Vig : +4, Ref : +1, Vol : +1
Attributs : FOR :16, DEX :10, CON : -,INT :10, SAG :10, CHA :11
Compétences : Détection +11, Équitation +9, Escalade +7,
Intimidation +10, Perception auditive +5,
Sens de l'orientation +3, Saut +5

Dons : Port d'armure (Moyenne)

Climat/milieu : Toute terre
Société : Solitaire, poing (4-6), compagnie (20-50)

FP : 3
Trésor: Standard
AL : Généralement chaotique mauvais
Évolution : 4-10 DV (M)


Description
Un bon soldat ne s'arrête jamais de combattre même une fois mort. Le dieu Chardoun, le Grand Général, permet aux soldats et aux unités qui se sont distinguées de continuer leur combat après la mort. Les Morts-de-Chardoun se relèvent un cycle solaire complet après leur mort, apparemment au bon vouloir du Grand Général. Ils reprennent la tâche qui leur a coûté la vie, que ce soit le siège d'une ville, la garde d'un pont, ou la victoire dans une bataille. Un an c'est long, aussi nombre de Morts-de-Chardoun entreprennent de bizarres imitations de leur tâche : s'ils sont morts sur le champ de bataille, ils peuvent se relever et attaquer le fort construit en haut de la colline. S'ils ont trépassé en protégeant une caravane, ils vont en trouver une autre à escorter jusqu'à la même destination. Après avoir accompli leur tâche, symbolique ou non, le Mort-de-Chardoun s'enterre lui-même et devient un cadavre comme les autres.
Combat
Même s'ils manquent d'intelligence conventionnelle, ils comptent sur les compétences martiales qu'ils avaient de leur vivant. Ils combattent comme des soldats de métier, que ce soit d'homme à homme ou durant un siège coordonné. Quelques-uns utilisent les armures ou armes qu'ils portaient pour combattre de leur vivant.
Coup final (Su) : Quelle que soit la force qui a donné vie aux Morts-de-Chardoun, elle les aide à "recruter". Une victime qui est frappée par un Mort-de-Chardoun, et qui a moins de 10 points de vie, doit réussir un jet de Vigueur (DD17) ou subir doubles dégâts. Cette attaque surnaturelle ne fait que des dégâts normaux sur des cibles divinement protégées par des sorts.
Mort-vivant : Ils sont immunisés au poison, au sort de sommeil, à la paralysie, à l'étourdissement et aux maladies. Ils ne sont pas sujets aux coups critiques, aux dégâts temporaires ou sur les caractéristiques, à l'absorption d'énergie, et au décès causé par des dégâts excessifs.

 

Retour

 

 

DnD 2007