L

e

 

c

o

i

n

 

d

e

s

 

b

â

t

i

s

s

e

u

r

s

Les lanternes jaunes

Lieux enchanteurs (partie 1)

[ Retour au choix ]

 

Les lanternes jaunes convient aux niveaux 5-9 et peut être employé

avec n’importe quelle campagne de D&D.

 

 

 

 

 

Même les aventuriers doivent manger, mais la plupart des personnages joueurs ne s’occupent pas de faire leurs propres cuisines, et personne n'aime manger continuellement des rations de voyage. La prochaine fois que votre groupe commence à avoir des douleurs d’estomac à cause de la faim, faites leur visiter les lanternes jaunes, une brasserie située dans un bled perdu qui comporte quelques plats exotiques aussi bien qu’un personnel surprenant et exotique.


Toile de fond pour le MD
Xuemun, une aventurière à moitié retiré, et ses deux filles Qiaolian et Liqiu, font fonctionnées les lanternes jaunes, appelées ainsi à cause de la rangée de lanternes de papiers jaunes que Xuemun a ficelées le long de la fenêtre de façade. Une telle façon de présenter l’établissement est très populaires dans sa région natale.
Les lanternes jaunes seraient mieux décrites comme un café ou un restaurant, mais pour les propriétaires, c’est simplement une affaire de famille. Les femmes préparent les repas et les boissons chauds tout au long de la journée. Elles achètent également des marchandises cuites au four et des productions quotidiennes pour la revente à leurs clients.

La patrie de Xuemun est très lointaine, et la nourriture avec laquelle elle a grandi est faite de plats très épicés et pimentés, ainsi que de nouilles et de légumes peu communs, mais de très peu de viande. Pour ses voisins, les plats indigènes de Xuemun semblent exotiques -- sinon complètement bizarre. Xuemun est cependant assez sage pour faire cuire ce que ses clients aiment manger, ainsi elle sert la plupart du temps des plats coutumiers du pays. Actuellement, elle prépare la nourriture qu'elle aime pour elle-même, ses filles, et quelques uns de ses clients aventuriers. Xuemun construit doucement une clientèle qui apprécie sa cuisine native.

Xuemun ne fut pas toujours une cuisinière. Elle est une Tiefling qui est née, et devenue tôt orpheline, dans un taudis d’une vaste ville située sur un itinéraire commercial très éloigné (l'équivalent de la route de la soie chez nous). Quand Xuemun était à peine une jeune fille, une horde de barbares à cheval a balayé sa ville et nettoyés le lieu. Un cavalier a été fait prisonnier ainsi que Xuemun et sa sauvage indépendance. Le cavalier l'a officieusement adoptée et l'a élevée comme sa propre fille. Avant qu'elle ait atteint l'adolescence Xuemun devint un cavalier accompli et une combattante chevronnée. Grâce à sa vision dans le noir, elle a prouvé son aptitude à être un élément important des incursions de nuit contre les cités, les villes, et les caravanes marchandes. Elle s’est souvent posé elle-même en tant que négociant ou pèlerine, infiltrant les caravanes pour préparer ou installer les bases d’un raid.

L’année dernière, Xuemun infiltra une caravane qui s’était enneigée après une tempête de neige inattendue. Les voleurs de Xuemun se sont perdus et sont tous mort gelés. Elle survécu en rejoignant réellement la caravane, son expérience de chef et sa compassion permis de maintenir l’unité et un groupe soudé en partageant justement la nourriture. Quand l'épreuve pris fin, Xuemun en vint à comprendre que son succès personnel ne dépendait pas de l'échec d'une autre personne et que les gens qui savent travailler ensemble sont bien plus forts que les solitaires. Elle donne beaucoup de valeur à sa liberté personnelle et est toujours habités d’une méfiance aiguë pour la plupart des formes d'autorités, mais elle s'est vouée à vivre sa vie sans nuire à qui que ce soit si ce n’est pour aider (C.A.D en jouant parfois les Robin des Bois).

Xuemun a passé plusieurs années à travaillé en tant que garde et guide de caravanes avant de devenir une aventurière à plein temps. Par la suite, elle rencontra un autre Tiefling qui devint son compagnon et son amant. Entre deux aventures le couple eu deux filles. Peu de temps après que la plus jeune, Liqiu, naisse l’amant de Xuemun abandonna sa famille. Il ne comprit jamais la philosophie de Xuemun de vouloir faire son chemin sans faire de vagues, et il a toujours estimé que le sens des responsabilités personnelles de Xuemun était simplement idiot.

Quand elle se retrouva seule avec ses deux filles à élever, Xuemun décida qu'il était temps de se trouver une situation sûre et stable. Son expérience passé dans les caravanes lui avait enseigné que bien que les cuisiniers ne soient pas toujours respectés, les gens ne se fâchent généralement pas avec la personne qui les alimente, particulièrement quand la nourriture est excellente. Xuemun voyagea loin de chez elle -- mettant le maximum de distance entre elle et tous ses vieux ennemis afin de se faire oublier.

Xuemun et ses filles
Xuemun ressemble beaucoup à un elfe sauvage. Elle a la peau olive, les cheveux noirs comme la nuit, et de grands yeux verts en amandes. Elle a également d’épaisses épines, tout comme un hérisson, courant au milieu de son dos de sa tête jusqu’à ses reins. Elle possède une courte queue épineuse partant du haut de ses fesses et des oreilles de chauve souris couvertes d’une fine fourrure. En portant une robe lâche et en maintenant ses cheveux très longs, Xuemun maintient cachés ces attributs diaboliques.

La fille la plus âgée de Xuemun, Qiaolian, partage les cheveux foncés et la peau olive de sa mère. Mais au lieu d’épines et d'une courte queue, elle possède des plaques de corne au bas de son cou et une épine, qu'elle maintient cachée sous son habillement. Ses oreilles sont comme un elfe, mais plus minces et plus longues.
Qiaolian est juste assez vieille pour se rappeler le départ de son père et le long voyage avec le reste de sa famille vers leur nouvelle résidence. Elle a grandie dans leur nouvelle maison. Elle a un sens naturel pour la désobéissance qui l'a, par une fois ou deux, mis dans l’embarra avec les agents de police locaux, mais elle a également gagné de nombreux amis parmi les gens du peuple. Bien qu’Qiaolian soit un pickpocket et un crocheteur de serrure accompli, elle est loin d’être une meurtrière, ce qui ne l’empêche pas occasionnellement de tondre le rustre ou d’administrer une correction au noble dandy.
Quand elle ne travaille pas aux lanternes jaunes, Qiaolian part en aventure avec des personnes de sa condition.

Liqiu, la plus jeune fille, possède comme sa mère une peau olive et des cheveux mais ces 2 derniers plus clairs, elle a aussi ses yeux et ses oreilles. Son épine dorsale est lisse, et elle a seulement quatre très longs orteils sur chaque pied. Quand Liqiu porte des chaussures et couvre ses oreilles de ses cheveux, elle ressemble fortement à une elfe sauvage.
Liqiu ne se rappelle ni de son père, ni d’aucune maison autre que les lanternes jaunes. Elle a une légère hantise de son héritage diabolique et a employé ses connaissances des sujets planaires comme tremplin pour une carrière de magicienne. Comme sa mère et sa soeur, elle n’en fait qu’à sa guise sans nuire à qui que ce soit si ce n’est pour aider. Comme sa soeur, elle partage son temps entre les lanternes jaunes et les aventures.

Préparation
Le meilleur endroit pour placer Les lanternes jaunes se situe dans un quartier de classes ouvrières dans une grande ville cosmopolite, mais elle pourrait être située dans presque n'importe quelle communauté. Si elle est située dans un lieu assez petit, les lanternes jaunes devraient être d’un pâle éclat dans une voie étroite, dans une ruelle ou dans une rue tranquille où les artisans traitent leur commerce.
Les personnages joueurs pourraient localiser les lanternes jaunes en recherchant un endroit peu coûteux pour un repas ou en essayant d'acheter une herbe rare. Cependant, le personnel des lanternes jaunes fait plus que de rester derrière son comptoir, et leurs activités pourrait aller jusqu’à faire des propositions soit attirantes soit des missions intéressantes pour les personnages joueurs :

• Une série de cambriolages audacieux s'est produite dans les maisons de nobles et riches négociants. Les cambrioleurs ont montré une grande compétence pour escalader les hauts murs, évitant serrures, salles, pièges, gardes, et se sauvant avec peu d’objets mais de très fortes valeurs, tels que des bijoux, de petites peintures, ou des objets magiques.

Les autorités ont rassemblés les descriptions de plusieurs cambrioleurs (pris de divers témoins qui les ont vus ou prétendent les avoir vu) et ont offert une récompense pour leur capture. Une des descriptions ressemble à Qiaolian, au moins jusque sa taille, son poids, son âge, son genre, et apparemment sa race.

• Si les PJs relèvent ce défi, leurs investigations les mèneront par la suite aux lanternes jaunes. Les PJs pourraient rapidement pressentir que le personnel cache quelque chose -- Xuemun et ses filles se donnent beaucoup de peine pour cacher leur vraie nature, et elles pourraient aussi bien avoir d'autres choses à cacher (voir les autres suggestions dans cette section).

Qiaolian pourrait être innocent, ou elle pourrait être reliée à certains voir à tous les cambriolages. Dans ce dernier cas, Qiaolian a très probablement ciblé quelques personnes particulièrement répugnantes qui ont soit brutalisées, soit volées, soit escroquées des gens du peuple et elle a pris sur elle de venger ces gens pauvres pour distribuer leurs gains mal acquis à leurs victimes. Peut-être que quelques voleurs moins altruistes l'ont copiés ou l’ont aidés dans sa démarche.

• Un déchaînement de disparitions a infesté le secteur autour des lanternes jaunes. Toutes les victimes semblent être de nouvelles venues sans aucune accointance avec des résidants du secteur. Ce fait a provoqué des craintes que les personnes disparues sont enlevées pour certains buts sinistres.

Si les PJs enquêtent, ils peuvent facilement découvrir que plusieurs nouveaux venus sont brièvement apparus dans les rues dans la zone où « Les Lanternes Jaunes » se trouve, et ont été vus fréquenter les lanternes jaunes avant le de s’évaporer.

Xuemun et ses filles sont devenue les pièces maîtresses d'un chemin de fer souterrain qui aide des esclaves (et des prisonniers ; peut-être politiques) à échapper à la servitude. Quand les fugitifs arrivent, Xuemun leur trouve des travaux mineurs pour quelques jours ou quelques semaines jusqu'à ce qu'elle puisse les déplacer par le petit train. Les fugitifs sont censés se présenter en tant que travailleurs itinérants, pèlerins, ou voyageurs abandonnés par la chance. Malheureusement, tous les évadés que Xuemun a aidés ne sont pas très bons menteurs, et des voisins ont pu noter leurs départs (même si ils ne peuvent pas se rappeler quand les nouveaux venus sont arrivés la première fois). Si Xuemun est confrontée, elle admet qu'elle « a suspecté » que certaines personnes de ceux qu'elle a aidées étaient en effet des esclaves échappés, mais elle répondra que ce n’est pas ses affaires. Elle n’admettra rien de plus, sauf qu’elle aide à trouver des travaux pour quelques clients potentiels. Cependant, les propriétaires des esclaves sont susceptibles de ne pas accepter ces explications et pourraient se venger de Xuemun -- et probablement des PJs aussi -- si le système d'évasion n'est pas détruit et si le groupe actuel d’échappés n'est pas ramené.

• Quelques gemmes très rares ou peu communes ont récemment refait surface dans la communauté où les lanternes jaunes se tiennent. Un collectionneur, un investisseur ou un jeteur de sorts veut que les PJs dépistent leur source.

Xuemun pourrait être la source des gemmes. Peut-être faisaient-elles partie des larcins de vielles aventures et Xuemun a dû les vendre pour prendre en charge des dépenses imprévues. Ou peut-être est-ce l’ancien compagnon de Xuemun réapparu, les offrant comme cadeaux -- que Xuemun a promptement revendu pour de l'argent sonnant et trébuchant. Xuemun peut ou pas avoir eu accès à davantage de gemmes. Il est possible que Xuemun ne soit pas la source des gemmes, mais sait quelque chose ou elles peuvent être achetées. De toute façon, les rivaux de l'employeur des PJs feront tout ce qu’ils pourront pour obtenir du groupe toutes les gemmes ou de leur source.

• Certains articles précieux de la patrie de Xuemun (ou de ses environs) sont devenus à la mode et la demande est élevée. Les contrefaçons abondent, et les acheteurs au noir sont en train de tuer le marché en vendant ces articles sans payer aucune des taxes légales. Les PJs sont embauchés pour casser ce réseau de contrebande.

Xuemun pourrait être un contrebandier à suspecté, ou les autorités pourraient diriger les PJs vers elle en tant qu'expert possible sur la fabrication de ces articles, de transport, et concernant la source finale. L’objet lui-même pourrait être un simple article de luxe, tel que la soie, une médecine reconnue, telle que de la quinine, ou même une drogue dangereuse. Xuemun n'a aucune sympathie pour les percepteurs des impôts, mais elle est préoccupée par la situation difficile des négociants honnêtes essayant de rester du bon côté de la loi et pour les gens du peuple soumis à quelque chose qu’ils ne peuvent pas diriger. Elle pourrait aider ou gêner les PJs dans leurs investigations suivant ce que ses préceptes de conscience lui dicteront. De toute façon, les contrebandiers ne sont pas des anges et emploieront tous les moyens nécessaires pour éliminer la menace que les PJs pourraient faire peser sur eux

Visite des lanternes jaunes (N° 5-9)
Le texte suivant dépeint les lanternes jaunes un jour habituel. L'endroit n’est que très peu différent de nuit, excepté que les lanternes qui donnent au lieu son nom éclaire la scène d’une lumière ambrée.

 

L'étroite rue en zigzag est pavée de galets bien usés mais assez propres. Les devantures de magasins de chaque coté de la rue semblent pareillement fatiguées, mais peut-être bien entretenu. Une petite devanture de magasin se fait remarquée. Il possède une porte en bois peinte de couleur brique et une grande fenêtre lumineuse faite de douzaines de petits carreaux en forme de diamant. Une multitude de petites lanternes de papier, chacune aussi lumineuse qu’une petite étoile, sont accrochées tous autour de la fenêtre comme une guirlande. Un couverture rouge protège la fenêtre et les lanternes contre les éléments, mais même les plus légères marques de brise font tressautées et danser les lanternes.


Le verre épais de la fenêtre ne donne pas une idée claire de ce qu’il se passe à l'intérieur, mais la fonction de l'endroit est claire si les PJs entrent.

 

Les planchers et les murs de pierre dans la pièce au delà de la porte donnent à l'endroit une légère froideur. Néanmoins, le parfum attirant des épices exotiques et les odeurs plus familières du potage et du ragoût qui mijote sur un feu accueillent le visiteur comme une étreinte amicale. Beaucoup de lanternes de papier comme celles accrochées à l'extérieur, baignent l'endroit d’une lueur chaude.
Les rangées des tables et des chaises se tiennent sous la fenêtre et laisse la place à plusieurs allées vers un bar possédant un mur ouvert derrière lui. Une rangée d’ustensiles de cuisine et de pots de fer sont accrochés dans l'ouverture. Au delà du rideau d’ustensiles de cuisine, un fourneau à bois recouvert de casseroles mitonnant la nourriture est visible.

 

La lanterne jaune s'ouvre avant l’aube chaque jour, prête à servir le déjeuner aux ouvriers du voisinage. Xuemun et ses filles servent également le déjeuner, le dîner, et un dîner tardif. Elles ferment seulement quand les derniers clients prennent congés bien après la tombée de la nuit.
 

Si les PJs entrent, Liqiu les salue comme suit:

 

Une jeune fille mince avec de longs et lisses cheveux bruns à la peau de miel et aux yeux en amande approche. « Vous désirez une table ? » dit-elle avec un sourire, faisant des gestes vers une table libre toute proche. « Ici, nous possédons la meilleure nourriture. Plats mijotés et viandes rôties sont proposées à moins que vous souhaitiez quelque chose de plus spéciale ? »


Si des PJs montrent un intérêt pour « quelque chose de spécial, » elle se propose de leur apporter un assortiment de plats de la terre natale de sa mère. Si les PJs sont d’accord, elle disparaît dans l’arrière salle et revient avec un plateau contenant une multitude de petits plats, chacun remplit d’un peu de nourriture exotique (et très épicée).
 

« Voici entre autre du sanglier avec des nouilles fris, du poulet sauvage avec de la sauce tangin, et un potage d’oeuf de cockatrice avec du céleri sauvage. Et quelques autres à spécialités à essayer. Bon appétit ! ».


Si les trois tieflings ont un bon ressentiment et estiment que l'aide des aventuriers leur serait salutaire, elles incluent une note cachée plié à l'intérieur d'un biscuit qu'elles servent au groupe pour le dessert. Le message notifie qu'ils doivent venir à un certain endroit sombre et mystérieux à minuit s'ils sont intéressés pour acquérir un bon nombre de trésor.

Créatures
Comme notifié plus tôt, Xuemun et ses filles font fonctionner les lanternes jaunes. La plupart du temps, Xuemun fait la cuisine et une de ses filles le service. Quand une (ou 2) personne de la famille est partie en affaire ou une aventure, un membre de famille cuisine et un employé sert. La plupart des employés sont les amis de Qiaolian et sont des escrocs de bas niveau (employez les statistiques escrocs du chapitre 4 dans Guide du Maître). Certains d'entre eux ne seront pas opposé à soulager les clients de quelques pièces de monnaie en utilisant leur compétence d'escamotage.
Il n'est pas inhabituel de trouver l’ensemble des trois membres de la famille au travail, particulièrement pendant les heures les plus chargées des lanternes jaunes.

 

La partie 2 (à venir) comprend les caractéristiques des personnages énoncés ci dessus.
 

 

A propos des auteurs
Skip Williams s’occupe de projets indépendants pour différentes compagnies de jeu et fut le Sage de Dragon Magasine durant 18 années. Skip est le Co-concepteur de la 3ème d'édition de D&D et l'architecte en chef du Manuel des monstres. Quand il ne conçoit pas de rapides et cruelles décès pour les personnages joueurs, Skip musarde dans sa cuisine ou son jardin (Les lapins et les cerfs ne sont pas les amis de Skip) ou des travaux pour réparer et améliorer la ferme vieille d'un siècle qu'il partage avec son épouse, Penny, et une ménagerie grandissante d’animaux de compagnie.

Penny Williams a rejoint l'industrie du jeu de rôle en tant qu’expert des questions de jeux pour TSR, Inc. dans les années 80. Depuis lors, elle a été Coordonnatrice de réseau de RPGA, rédactrice de PolyhedronNewszine et coordinatrice et rédactrice en chef pour le service de R&D de Wizards of the Coast, Inc. Maintenant une indépendante très occupée, Penny publie pour plusieurs compagnies de jeu et exécute le programme de test en ligne pour des produits de Wizards. Quand elle n’aide pas pour faire souffrir avec cruauté et tuer les PJs entre les mains des concepteurs, Penny fait de la confiture, fabrique des puzzles, et est la préceptrice d’étudiants en maths et en sciences.
 

Retour

 

 

 

Par Skip and Penny Williams

Traduit par Syrinity pour DnD

 

Téléchargement des Lanternes Jaunes