L’Aelfi (nouvelle classe simple) [ Retour au choix ]

 

Classe venant de : Wishmaster


Les aelfis sont des petites créatures qui ressemblent fortement à des elfes miniatures. A mi-chemin entre les elfes et les nains, beaucoup pensent que l’aelfi est le résultat de l’union entre un nain et une elfe. Pourtant cette union est quasiment impossible, les aelfis ressemblent davantage aux halfelins pour leur fougue et leur envie de toucher à tout. Personnalité. Les aelfis ont un tempérament joueur et provocateur, ils ont un grand sens de l’humour et apprécient les farces, surtout celles des gnomes. De plus, ils sont très curieux et veulent toujours être dans le feu de l’action. Certains deviennent même égocentriques, ce genre d’aelfi veut toujours que l’on s’occupe de lui et a tendance même à vouloir prendre la place de meneur dans un groupe.


Description. Les aelfis ont souvent les cheveux longs, châtains et soyeux. Leurs yeux sont généralement bruns. Les aelfis mesurent entre 1,00 m et 1,20 m pour les hommes et un poids avoisinant les 40 Kg. Les femmes sont plus petites et plus légères, de 90 cm à 1,00 m pour un poids avoisinant les 25 Kg. Les aelfis vivent très vieux mais pas aussi vieux que les elfes, ils sont adultes à l’âge de 50 ans, atteignent l’âge mûr à 100 ans, le grand âge à 150 ans, l’âge vénérable à 300 ans, et enfin l’âge maximale + 2d100 ans.

 

Relations avec les autres races. Les aelfis s’entendent très bien avec les

halfelins, les gnomes, les nains, les humains, les demi-elfes. Par contre, leurs relations avec les elfes ne sont pas des plus commodes et il ne vaut mieux ne pas parler de leurs relations avec les demi-orques. Les aelfis ne sont pas apprécier par les elfes à cause de leur tempérament joueur et imprudent, et les demi-orques voient en les aelfis des êtres fuyards qui ne causent que des ennuis. Alignement. Les aelfis affichent des tendances chaotiques, mais leurs gènes ne les prédisposent pas en faveur du Bien ou du Mal. Ils acceptent mal l'autorité car ils préfèrent diriger sans donner le choix aux autres. Ils détestent qu'on leur impose des règles et se montrent parfois incontrôlables, ou du moins imprévisibles.


Territoires. Les aelfis vivent reclus dans leurs citées souterraines ou cachées au pied des montagnes. Il n’est pas rare de découvrir une citée aelfi à proximité d’une citée naine ou gnome. Lorsque leur territoire est en danger, les aelfis se battent farouchement pour le défendre n’hésitant pas à faire appel à des renforts nains ou gnomes.


Religion. Les aelfis ne vénèrent personne en particulier, la plupart remercie la terre sur laquelle ils vivent, ou d’autres se mettent à prier les vents. Mais leurs principes religieux sont souples, et les aelfis sont libres de prier qui ils veulent. Langue. Les aelfis parlent la langue des halfelins qui utilise l'alphabet commun et la langue des elfes qu’ils utilisent pour chanter. Tous les aelfis, ou presque, parlent le Commun, ce qui leur permet de communiquer avec les habitants des régions qu'ils traversent ou dans lesquelles ils s'installent.


Noms. Chaque aelfi est nommé une semaine après sa naissance, dès que ses parents voient un signe qui leur suggère un nom approprié. L’aelfi conserve ce nom toute sa vie et considère tout autre surnom ou terme honorifique comme honteux.

  Noms masculins : Amanu, Briko, Daeldrick, Gaelilé, Khanu, Mind, Upac, Raven, Thetsu, Vaki et Vindu.
  Noms féminins : Aki, Kiri, Ghuna, Gaelina, Lakshi, Oshmina ou Pashmina, Sitha, Tani et Vina.


Aventuriers. Les aelfis ressentent naturellement l’esprit d’aventure. Dès qu’ils ont atteint l’âge adulte, certains sentent comme une envie de découvrir le monde les entourant et ses multiples ressources.


Particularités raciales des Aelfis :
• +2 en Constitution, -2 en Dextérité.
• Petite taille. En tant que créatures de taille P, les aelfis ont un bonus de taille de +1 à la CA, un bonus de taille de +1 aux jets d’attaque et un bonus de +4 aux tests de Discrétion. Par contre, ils sont limités à des armes plus petites que celles utilisées par les humains, et la charge qu’ils peuvent soulever est plus modeste (75 % du poids porté par les créatures de taille M).
• Leur vitesse de déplacement de base au sol est de 6 mètres. De plus, ils peuvent se déplacer à cette vitesse même lorsqu’ils portent une armure intermédiaire ou lourde, ou une charge intermédiaire ou lourde (contrairement aux autres créatures, dont la vitesse est réduite dans cette situation).
• Vision nocturne. Les aelfis voient deux fois plus loin que les humains dans des conditions de faible éclairage (clarté de la lune ou des étoiles, torche, etc.). Dans ces conditions, ils distinguent toujours parfaitement les couleurs et les détails.
• Les aelfis sont formés au maniement du Kalaren et du Tranchoir. Le premier est semblable à un shuriken à trois pointes. Le second ressemble à une faux à une main. • Langues. D’office : commun, halfeline et elfe. Supplémentaires : nain, orque, terreuse, draconien.
• Classe de prédilection. Spécial. La classe la plus élevée d’un aelfi multiclassé n’est pas prise en compte quand on détermine s’il subit ou non un malus de points d’expérience.

 

Armes exotiques

Prix

Dégâts (P)

Dégâts (M)

Critique

Facteur de portée

Poids1

Type2

Arme à distance :

Kalaren

1 Po et 5 Pa

1d4

1d6

x2

9 m

250 g

Tranchant

Arme de corps à corps à une main :

Tranchoir

2o PO

1d6

1d8

x3

-

2,5 kg

Perforant ou tranchant

 

 

Kalaren : Cette arme de jet a la forme d’une étoile à 3 branches. Contrairement aux shurikens, le modificateur de force s’applique aux dégâts. Cette arme meurtrière est très appréciée par les aelfis et les ninjas. Un aelfi est automatiquement formé au maniement de cette arme.

 

Tranchoir : Cette arme de corps à corps ressemble à une faux que l’on manie à une main. Comme la faux, la lame permet d’affliger des blessures terribles avec la pointe, son tranchant est particulièrement affûté.

Il est impossible d’effectuer de croc-en-jambe avec un tranchoir car le manche n’est pas assez long pour accomplir cette action. Un aelfi est automatiquement formé au maniement de cette arme.

 

Retour