Le Libérateur Sacré (classes de prestige)

[ Retour au choix ]

 

Classe venant de : Les Gardiens de la Foi

 

Le libérateur sacré est un combattant animé par une cause, un lointain cousin du paladin qui se destine à renverser toutes les formes de tyrannie. Champions de la liberté et de l'égalité, ils sont indépendants, vertueux et dotés d'une volonté à toute épreuve. Ils dirigent particulièrement leur effort contre les sociétés loyales mauvaises (dictatures et ploutocraties), les marchands d'esclaves (ainsi que ceux qui vivent de leur travail) et les gouvernements corrompus. Mais ils n'ignorent pas les abus commis dans les régions où règne l'anarchie (lorsque la loi du plus fort et la seule qui compte).
 Les membres de toutes les classes (à la notable exception du moine) peuvent rejoindre cette classe de prestige. Les rôdeurs et les guerriers d'alignement chaotique bon y sont naturellement enclins, ajoutant à leur respectable talent de combattants le pouvoir sacré des libérateurs. De nombreux prêtres sont également attirés par cette voie, en particulier certains prêtres bons de Séluné ou Shaundakul. Les roublards sont aussi nombreux à choisir cette classe, combinant le maniement des armes et la discrétion pour servir la liberté.
 Les libérateurs PNJs sont bien souvent des solitaires, même s'ils fédèrent parfois les forces rebelles contre une nation tyrannique. Ils ont souvent de puissants alliés (depuis les animaux célestes jusqu'aux ghaeles élardins) avec lesquelles

ils tissent un réseau informel plutôt qu'une organisation structurée et hiérarchisée. Comme ils acceptent rarement les ordres (d'où qu'ils viennent), il leur est malaisé d'en donner ; les libérateurs sacrés préfèrent les relations d'amitié ou d'alliance plutôt que d'avoir des servants ou des séides.

 

- Dés de Vie: d10.

 

Conditions

Pour devenir Libérateur Sacré, il faut satisfaire aux conditions suivantes :

 

Alignement : chaotique bon.
Bonus de base à l'attaque : +5.
Diplomatie : 5 degrés de maîtrise.
Renseignements : 5 degrés de maîtrise.
Don : Volonté de Fer.
 

Compétences de classe :

Les compétences de Libérateur Sacré et la caractéristique dont dépend chacune) sont : Artisanat (Général) (Int), Concentration (Con), Connaissances (Religion) (Int), Diplomatie (Cha), Dressage (Cha), Équitation (DEX), Intimidation (Cha), Premiers Secours (Sag), Profession (Général) (Sag), Psychologie (Sag),

 

Points de compétence à chaque niveau additionnel : 2 + modificateur d'Int

 

Table : le Libérateur Sacré

 

Niveau

Bonus de base

Spécial

Points de magie

Niveau de sort max.

à l’attaque

Réflexes

Vigueur

Volonté

1

+1

+0

+2

+2

Détection du Mal, résistance aux enchantements

0

1

2

+2

+0

+3

+3

Grâce divine, châtiment du Mal

4

1

3

+3

+1

+3

+3

Renvoi des morts-vivants, Immunité (charme et coercition)

4

2

4

+4

+1

+4

+4

-

10

2

5

+5

+1

+4

+4

Compagnon céleste

10

3

6

+6 / +1

+2

+5

+5

-

20

3

7

+7 / +2

+2

+5

+5

Discours subversif

24

4

8

+8 / +3

+2

+6

+6

-

39

4

9

+9 / +4

+3

+6

+6

-

45

4

10

+10 / +5

+3

+7

+7

-

55

4

 

Particularités de la classe

Voici les particularités et aptitudes de la classe de Libérateur Sacré :

 

Armes et armures. Le libérateur sacré sait manier toutes les armes courantes et de guerres, et maîtrise toutes les armures et les boucliers.

 

Sorts. Le libérateur sacré a le pouvoir de lancer un nombre limité de sorts divins. Pour pouvoir jeter un sort, il doit posséder une valeur de Sagesse au moins égale à 10 + le niveau de sort, ce qui signifie qu'une Sagesse de 10 ou moins empêchera un libérateur de lancer des sorts. Ses sorts en bonus sont basés sur la Sagesse et le DD des sorts du libérateur est égal à 10 + le niveau du sort + le modificateur de Sagesse du personnage. Quand un libérateur à 0 sort pour un niveau donné (comme au 1er niveau, où il peut préparer 0 sort de 1er niveau), le libérateur ne dispose que des sorts obtenus grâce au bonus de sorts. La liste des sorts du libérateur sacré apparaît plus loin ; il peut y choisir les sorts qu'il souhaite. Il les prépare et les jette comme un prêtre, mais ne peut pas les transformer spontanément en sorts de soins.
 Détection du Mal (Mag). Le libérateur sacré peut détecter le mal à volonté. Ce pouvoir magique fonctionne comme un sort de Détection du mal.
 Résistance aux enchantements (Sur). Un libérateur sacré reçoit un bonus de moral de +2 sur tous les jets de sauvegarde contre les sorts et les effets d'enchantement.
 Grâce divine (Sur) Au 2e niveau, le bonus de Charisme du libérateur ( s'il est positif ) s'applique à tous ses jets de sauvegarde.
 Châtiment du Mal (Sur). Une fois par jour, un libérateur sacré de niveau 2 ou plus peut tenter de châtier une créature maléfique avec une attaque de corps à corps normale. Dans ces conditions, il ajoute son bonus de Charisme (s'il est positif) au résultat du jet d'attaque et, en cas de coup porté, il inflige 1 point de dégâts supplémentaires par niveau.
 Ainsi un libérateur de niveau 9, armé d'une épée longue infligera 1d8+9 points de dégâts, plus les bonus que peuvent lui conférer sa Force et d'autres effets magiques. Si le personnage utilise accidentellement ce pouvoir contre une créature qui n'est pas d'alignement mauvais, le pouvoir ne se déclenche pas, mais il a dépensé une tentative.
 Renvoi des morts-vivants (Sur). Lorsque le libérateur sacré atteint le niveau 3, il acquiert le pouvoir surnaturel de Renvoi des morts-vivants. Il repousse les morts-vivants comme un prêtre ayant deux niveaux de moins que lui.
 Immunité au charme et à la coercition (Ext). Á partir du 3e niveau, le libérateur sacré est immunisé contre tous les effets de charme et de coercition. Son esprit lui appartient et nul ne peut contrôler ses actions ou ses pensées.
 Discours subversif (Sur). Un libérateur sacré ayant atteint le 7e niveau peut aider un individu à se libérer de l'influence d'un effet de charme ou de coercition, en ayant 5 minutes de conversation avec lui. Au terme de ce discours, le libérateur utilise une action complexe pour toucher la victime de l'enchantement (un jet d'attaque de contact au corps à corps peut s'avérer nécessaire) et invoque le pouvoir divin dont il est porteur. Le personnage enchanté effectue immédiatement un nouveau jet de sauvegarde, avec ses propres bonus et majoré du modificateur de Charisme du libérateur sacré. Si le résultat est égal ou dépasse le DD du jet de sauvegarde initial, le personnage est libéré des effets de charme ou de coercition.
 Code de conduite. Le libérateur sacré et obligatoirement d'alignement chaotique bon. S'il commet sciemment un acte maléfique, il perd aussitôt ses pouvoirs. Fidèles à la logique de leur alignement, les libérateurs sacrés n'ont pas d'autres obligations de conduite.
   
Listes des sorts du libérateur sacré
Voici la liste des sorts que les libérateurs sacrés peuvent préparer :
 1er : arme magique, bénédiction d'armes, détection du poison, détection des morts-vivants, endurance aux énergies destructives, faveur divine, protection contre le mal, regain d'assurance, résistance, soins légers, stimulant.
 2e : aide, apaisement des émotions, délivrance de la paralysie, force de taureau, protection d'autrui, ralentissement du poison, résistance aux énergies destructives, soins modérés.
 3e : arme magique supérieure, cercle magique contre le mal, détection du mensonge, délivrance des malédictions, dissipation de la magie, prière, soins importants.
 4e : épée sainte, liberté de mouvement, neutralisation du poison, protection contre la mort, rejet du mal, soins intensifs.

 

Compagnon céleste


 Lorsqu'il atteint le 5e niveau, le libérateur peut appeler un compagnon céleste qui prend l'une des formes suivantes : aigle, chat, cheval, chien, faucon, hibou, loup ou poney (voir l'appendice 1 du Manuel des Monstres pour les caractéristiques de ces créatures et l'appendice 3 pour l'archétype " céleste "). Cette créature peut servir de vigile (comme le faucon), d'éclaireur (comme le chat), ou de monture (comme le cheval). Ce compagnon gagne DV et pouvoirs spéciaux en fonction du niveau de personnage du libérateur.
 Le libérateur sacré ne peut avoir qu'un seul compagnon céleste à la fois. Si ce dernier vient à mourir, il a la possibilité d'en appeler un autre, après avoir attendu une journée. Ce nouveau compagnon a d'emblée tous les pouvoirs correspondant au niveau du libérateur.
   

Niveau du personnage

DV Sup.

Armure naturelle

Ajust. Force

Int.

Spécial

12 ou moins

+2

+1

+1

6

Esquive surnaturelle, transfert magique, lien empathique, transfert de jet de sauvegarde

13-15

+4

+3

+2

7

Communication avec le libérateur sacré

16-18

+6

+5

+3

8

Pacte de sang

19-20

+8

+7

+4

9

Résistance à la magie


 Niveau de personnage. Il s'agit de la somme totale de niveaux du libérateur dans ses différentes classes de personnage.
 DV supplémentaire. Ces DV sont des d8 que l'on rajoute au PV normaux du compagnon. Le bonus de Constitution est appliqués à tous, comme d'habitude. N'oubliez pas que les DV supplémentaires améliorent le bonus de base à l'attaque et aux jets de sauvegarde du compagnon.
 Armure naturelle. Le bonus indiqué vient s'ajouter à la CA naturelle du compagnon.
 Ajustement de Force ajoutez ces ajustements à la valeur de Force du compagnon.
 Esquive surnaturelle Si le compagnon réussit son jet de Réflexe contre une attaque dont les dégâts sont normalement réduits de moitié en cas de jet de Réflexe réussi, il ne subit pas le moindre dégât. S'il rate ce jet, il n'encaisse néanmoins que la moitié des dégâts.
 Transfert d'effets magiques Si le libérateur sacré le souhaite, tout sort qu'il lance sur lui-même peut également affecter son compagnon céleste, si ce dernier se trouve à moins de 1,50 m de distance. Si le sort a une durée autre qu'Instantané, il cesse d'affecter son compagnon si ce dernier s'éloigne trop du libérateur (au-delà de 1,50m). Dans ce cas, l'effet du sort ne reprend pas même si le compagnon revient aux côtés du PJ. Ce dernier a aussi pour option de lancer directement sur son compagnon, tout sort à portée Personnelle. Ce transfert d'effet magique est permis même si, en temps normal, le sort ne devrait pas affecter une entité du type du compagnon céleste (créature magique).
 Lien télépathique (Sur). Le libérateur sacré bénéficie d'un lien télépathique avec son compagnon céleste tant que celui-ci est à moins de 1,5 kilomètres. Il ne voit pas par les yeux de l'animal, mais peut communiquer par télépathie avec lui. Notez que les compagnons célestes voient le monde d'une façon bien différente de celle des humains. Les incompréhensions sont donc toujours possibles.
 En raison du lien unissant le compagnon céleste au libérateur sacré, celui-ci a le même rapport que son compagnon, à un lieu ou à un objet.
 Transfert de jet de sauvegarde. Le compagnon céleste utilise son jet de sauvegarde de base ou celui du libérateur sacré, en prenant chaque fois le plus avantageux.
 Communication avec le libérateur sacré. Le libérateur et son compagnon peuvent converser à haute voix comme s'ils partageaient le même idiome. Les autres créatures sont incapables de comprendre la discussion sans aide magique.
 Pacte de sang (Ext). Le compagnon céleste bénéficie d'un bonus de moral de +2 à tous ses jets d'attaques, de sauvegardes ou de compétences s'il est témoin d'une menace ou d'une attaque contre le libérateur sacré. Ce bonus reste valable aussi longtemps qu'une menace réelle et immédiate subsiste.
 Résistance à la magie. La résistance à la magie est égale au niveau dans la classe de libérateur +5. Si un adversaire tente d'affecter magiquement le compagnon céleste, il doit réussir un jet de lanceur de sorts (1d20+niveau de jeteur de sorts) au moins égal au jet de résistance à la magie du compagnon.

 

Ancien Libérateur Sacré :

Il n'est pas rare qu'un paladin s'écarte de la voie inflexible de la loi pour mieux servir le bien et devienne un libérateur sacré. L'ancien paladin ne récupère, pour l'essentiel, aucun de ses pouvoirs perdus lorsqu'il adopte cette classe de prestige. Néanmoins, en ce qui concerne les pouvoirs de châtiment et de renvoi des morts-vivants, les niveaux de paladin acquis préalablement contribuent au potentiel du personnage. Ces pouvoirs s'exercent donc à un niveau égal à la somme des niveaux de paladin et de libérateur sacré. Ainsi, le châtiment d'un ancien paladin inflige 1 point de dégât supplémentaire par niveau cumulé, de même qu'il repousse les morts-vivants en tenant compte du total de ses niveaux (de paladin et de libérateur).