Le Hiérophante (classes de prestige) [ Retour au choix ]

 

Classe venant de : Guide du Maître

 

Un lanceur de magie divine qui prend de l'importance aux yeux de son dieu a accès à des sorts et pouvoirs dont n'ose rêver le fidèle moyen. La classe de hiérophante est ouverte aux puissants jeteurs de sorts de magie divine qui semblent pouvoir manipuler les sorts les plus puissants et difficiles. Ils retardent l'acquisition de ces précieux dons en échange d'un meilleur entendement et d'une plus grande maîtrise des pouvoirs qu'il canalisent.

La plupart des des hiérophante sont des prêtres ou des druides. Quelques membres viennent d'autres classes de prestiges pratiquant intensément la magie divine. Les hiérophantes se multiclasses rarement dans d'autres classes si elles ne pratiquent pas la magie divine

 

- Dés de vie. d8


Conditions

Pour devenir hiérophante, il faut satisfaire aux conditions suivantes :


Sorts : Faculté de lancer des sorts de 7ème niveau.
Connaissances(religion) : 15 degrés de maîtrise.
Don : un don de métamagie.


Compétences de classe
Les compétences de Hiérophante et la caractéristique dont dépend chacune) sont : Art de la magie (INT), Artisanat (Général) (INT), Concentration (CON), Connaissances (Mystères) (INT), Connaissances (Religion) (INT), Diplomatie (CHA), Premiers Secours (SAG), Profession (Général) (SAG),

 

Points de compétence à chaque niveau additionnel : 2 + modificateur d'Int.

 

Table : le hiérophante
 

Niveau

Bonus de base

Spécial

à l’attaque

Réflexes

Vigueur

Volonté

1

+0

+0

+2

+2

Pouvoir spécial

2

+1

+0

+3

+3

Pouvoir spécial

3

+1

+1

+3

+3

Pouvoir spécial

4

+2

+1

+4

+4

Pouvoir spécial

5

+2

+1

+4

+4

Pouvoir spécial

 

Particularités de la classe


Voici les particularités et aptitudes de la classe de Hiérophante :


Armes et armures : le hiérophante ne sait pas manier d'arme. Il n'est pas habitué au port d'armures.


Sorts et niveaux de lanceur : Un hiérophante n’augmente pas son quota de sorts quotidien. Néanmoins, à chaque nouveau niveau d’hiérophante, le personnage obtient un bonus de +1 à son niveau de lanceur de sorts pour une de ses classes précédentes pratiquant la magie divine et dont il maîtrise les sorts de 7e niveau (s’il possède plusieurs classes satisfaisant à cette condition, le bonus ne s’applique qu’à l’une d’entre elles, au choix du personnage).

 

Pouvoir spécial. à chaque niveau, un hiérophante gagne un pouvoir spécial de son choix parmi les suivants :

 

  Don de metamagie : le hiérophante peut choisir un don de métamagie.

  Don du divin : le hiérophante peut transférer une ou plusieurs utilisations de son pouvoir de renvoi ou d'intimidation des morts-vivants à une cible consentante. Le transfert dure de 1 à 10 jours (à choisir au moment du transfert), et tant qu'il est actif, le nombre de renvoi des morts-vivants du hiérophante s'en trouve réduit d'autant. Le bénéficiaire de ce pouvoir repousse les morts-vivants comme un prêtre du niveau de la classe de prêtre du hiérophante, si ce n'est qu'il utilise son propre modificateur de Charisme.

  Flétrissement d'infidèles : le hiérophante peut utiliser les sorts d'énergie négative au maximum de leur efficacité contre les créatures dotées d'une divinité patronne différente de la sienne. Tout sort infligeant ou canalisant de l'énergie négative (sort de blessure, cercle de douleur, mise à mal) lancé contre une telle créature fonctionne comme s'il se trouvait sous l'effet du don Quintessence de sorts (sans que l'enchantement ait besoin d'être préparé avec 3 niveaux de plus). Les morts-vivants affectés par ce pouvoir sont soignés du nombre de points de dégâts infligés, quelle que soit leur divinité patronne (s'ils en ont une).

 

Alignement d’hiérophante

Alignement opposé

Chaotique bon

Loyal mauvais

Chaotique neutre

Loyal neutre

Chaotique mauvais

Loyal bon

Neutre bon

Neutre mauvais

Neutre

Loyal bon ou chaotique bon ou loyal mauvais ou chaotique mauvais*

Neutre mauvais

Neutre bon

Loyal bon

Chaotique mauvais

Loyal neutre

Chaotique neutre

Loyal mauvais

Chaotique bon

* Un hiérophante neutre doit choisir l’un de ces alignements en tant qu’alignement opposé et ne peut le changer par la suite.

 

  Maîtrise de l'énergie : le hiérophante canalise les énergies positives et négatives avec une plus grande efficacité. Augmentant ainsi le pouvoir qu'il exerce sur les morts-vivants. Il bénéficie d'un bonus de +4 sur tous les jets de renvoi ou d'intimidation des morts-vivants.

  Portée divine : Le hiérophante est capable d'utiliser des sorts de contact sur des cibles situées dans les 9 mètres. Si le sort exige un jet de contact au corps à corps, le hiérophante doit effectuer une attaque à distance à la place. S'il choisit ce pouvoir une seconde fois, la distance passe à 18 mètres.

  Pouvoir magique : le hiérophante peut bloquer des points de magie, pour préparer de manière permanente l'un de ses sorts de magie divine qu'il pourra lancer 2 fois par jour. Le hiérophante n'a pas besoin de composantes pour lancer le sort, mais un sort qui coûtait de l'XP continu à le faire. Et un sort avec une composante matérielle coûteuse pourra être lancée pour dix fois ce montant en XP. Ce pouvoir utilise normalement autant de PM que le sort utilisé. Mais le hiérophante peut utiliser plus de PM s'il désire en augmenter l'efficacité ou utiliser un don de metamagie. Le hiérophante peut également utiliser les PM équivalent à 3 niveaux de plus que le sort afin de pouvoir utiliser le sort 4 fois par jour, ou 6 niveaux pour le lancer 6 fois. Il pourrait par exemple bloquer 60 points de magie pour lancer une animation des morts utilisable 6 fois par jour. Ce pouvoir peut être choisit plusieurs fois pour un sort différent ou identique.

  Puissance de la nature : réservé aux hiérophantes qui ont des niveaux de druide, ce personnage permet de transférer temporairement un ou plusieurs de ses pouvoirs spéciaux de druide à une cible consentante. Le transfert dure de 1 à 10 jours (à choisir au moment du transfert) et tant qu'il est actif, le hiérophante est incapable d'utiliser les pouvoirs ainsi transférés. Il a le droit de transférer n'importe lequel de ses pouvoirs de druide, sauf sa capacité à jeter des sorts et avoir un compagnon animal. De son côté, le pouvoir de forme animale peut être transféré entièrement ou partiellement. Si le hiérophante peut adopter la forme d'un animal TP, G ou sanguinaire, le bénéficiaire le peut également. A l'instar de transfert de sort, le hiérophante doit répondre des actes de tout bénéficiaire de ce pouvoir auprès de son dieu.

  Puissance magique +2 : ce pouvoir augmente de +2 le DD du jet de sauvegarde des sorts de magie divine que le hiérophante lance, mais également celui de son jet de niveau de lanceur de sorts lorsqu'il s'agit de vaincre la résistance à la magie d'un adversaire. Ce pouvoir peut être prit plusieurs fois et se cumule aussi bien avec lui-même qu'avec d'autres sources de pouvoir magique affectant les sorts de magie divine.

  Soin de la foi : le hiérophante peut lancer des sorts de guérison au maximum de leur efficacité sur lui-même et les créatures dotées de la même divinité patronne que lui. Tout sort relevant du registre de la guérison fonctionne comme s'il se trouvait sous l'effet du don Quintessence de sorts (sans que l'enchantement ait besoin d'être préparé avec 3 niveaux de plus). Toute créature prétendant à tord être un disciple de la divinité patronne du hiérophante dans l'espoir de bénéficier de cet avantage ne bénéficie d'aucun soin, et doit réussir un jet de Volonté (contre le DD du sort) ou être étourdit pendant 1 round.